Déontologie

 

CHARTE THÉRAPEUTIQUE

Janvier 2014

 

La sexologie et la psychothérapie clinique sont deux disciplines, particulièrement, encadrées en Europe et spécifiquement en France. Une thérapie sexologique spécifique répond à des règles et à des devoirs, aussi bien, de la part du thérapeute que celles du patient. Le psycho-sexologue relève par sa fonction, sa formation et son suivi psychologique à respecter un code d’éthique stricte dont il s’engage sur l’honneur. Le patient s’engage, contractuellement, à respecter également les règles qui en découlent et qui suivent.

La charte thérapeutique correspond, par conséquent, à la liaison de cette double confiance, elle permet d’engager une thérapie sexologique précise en toute sécurité avec efficacité et réussite.

Le patient s’engage à :

  • Situer la thérapie au cœur de sa logistique de sa vie et au plan qu’il apparaît important. S’impliquer, être acteur et assidu au travail et aux exercices proposés.
  • Respecter la fréquence thérapeutique des séances qui ont été déterminées en accord commun, évitant ainsi des reports réguliers de séances non bénéfique à toute réussite.
  • Confirmer la prise des rendez-vous oralement par téléphone ou au cabinet. Les éventuelles annulations des rendez-vous doit être effectué par téléphone ou à défaut par messagerie téléphonique dans le cas d’une impossibilité à se joindre. Aucune annulation par SMS ou Email ne peut être acceptée.
  • Débuter une thérapie en accord avec le thérapeute et à la terminer en accord avec le thérapeute. Cette action est effective au cabinet et nullement par téléphone, email, sms, courrier sauf cas exceptionnel d’impossibilité physique.
  • Expliquer clairement et précisément la raison de l’arrêt de la thérapie (dans le cas d’un arrêt thérapeutique prématurée). La fin d’une thérapie, qu’elle en soit la raison, est l’occasion d’en évaluer les résultats ou de déterminer les difficultés restantes. Il apparaît un manque de respect important envers le thérapeute, le silence, l’évitement ou le déni de cette règle.
  • Respecter la stricte confidentialité des échanges dits au cabinet. Une partie de cette confidentialité pourra être levée, en fonction de la thérapie, avec accord du thérapeute.
  • Respecter de manière plus stricte cette confidentialité dans le cas d’une thérapie de couple ou les patient(e)s sont reçus individuellement ou inversement.
  • Être à l’heure aux rendez-vous des séances et ne pas hésitez à prévenir le thérapeute du retard probable. Dans le cas d’un retard émanant du patient, la séance est écourtée afin de respecter le créneau horaire des patients qui suivent, sans contre partie financière.
  • Régler le montant des honoraires en vigueur dont les panneaux sont affichés dans la salle d’attente, au cabinet, sur le site internet www.claudegenna.com, à la fin de chaque séance par chèque bancaire d’une banque Française, Monégasque ou par espèce.
  • Régler toutes séances qui n’a pas décommandé vingt quatre heures avant le rendez vous.
  • Toutes les séances annulées, le jour du rendez-vous sans raison grave ou importante (accident, maladie, décès…) seront à régler.

Le thérapeute s’engage à :

  • Mettre en place la thérapie qu’il juge la plus efficace, la plus pertinente et la modifier ou la corrigée en accord avec le patient si celle si s’avère difficile.
  • Respecter le secret médical et le secret professionnel de chaque patient et couple.
  • Débuter une thérapie en accord avec le patient et la terminer en accord avec le patient effectivement au cabinet.
  • Recevoir le patient ou le couple dans le créneau horaire qui lui a été réservé.
  • Annoncer cette charte ainsi que le montant des honoraires et le mode de paiement après la première séance.
  • Ne se prêter à aucun ébat sexuel avec les patients dans le cabinet ou en dehors notamment en cours de thérapie.
  • Mettre un terme à la thérapie dans le cas ou le patient ne respecte pas les termes de cette charte thérapeutique, notamment la confidentialité, les annulations ou les retards répétés aux séances, les prises à partie envers le thérapeute particulièrement dans le cas d’une thérapie de couple, le non-paiement des séances ou l’oubli répété de moyen de paiement, le non-respect d’annulation de la thérapie ou des séances.
Partager cette page